Critique du Carolo Gourmand

Le 16 mars 2016, Philippe Genion (Le Carolo Gourmand) publiait un article sur la Brasserie de la Digue.

La nouvelle meilleure brasserie de Charleroi

Dans le sillage du renouveau de la Place de la Digue, le bien nommé Gaetano Italiano, ancien patron du Café Leffe, a créé avec deux associés une magnifique brasserie à l'emplacement de l'ancienne Cour des Miracles. Mais futé, il a aussi racheté l'arrière des bâtiments voisins afin de créer un espace étonnant, que je vous propose de découvrir. C'est la nouvelle meilleure brasserie de la région de Charleroi !

Après avoir traversé le bar et les cuisines tout en longueur, on accède à la superbe salle principale. A gauche, du cuir des sièges au plafont, à droite du bois précieux. Les plafonds peints en brun donnent une impression de chaleur très "cozy" (oh pardon, cosi) et l'ensemble est très confortable et de très grande classe.

Les tables en bois sont traversées par des doubles chemins de table en cuir brun, intelligemment labellisés. Même les couverts sont design, solides, striés, agréables à tenir (et pas des machins tous fins signés Guy Degrenne qui glissent entre les doigts quand il faut trancher quelque chose...).

Une partie de la carte est écrite au mur à la craie, une autre imprimée sur une courte carte fixe, et des suggestions sur tableau mis à table. Les prix sont très très démocratiques, quasi tout aux alentours de 10 à 12€ et des plats enfants à 7-8€. Beaucoup de fait maison. 

On démarre pas un tarteare de boeuf à l'italienne. C'était du boeuf de génisse, parfaitement assaisonné, bien gourmand, avec tomates, câpres, etc... Une superbe salade composée en accompagnement, bien assaisonnée elle aussi.

Un superbe carpaccio de boeuf, avec crudités très originales, assaisonné finement, petits copeaux de parmesan, température ok, très bien.

Friture de poissons (frittura mista) : une quantité ENORME ! Des scampis frits à la panure super croustillante, des bouchées de poissons à la panure un peu moins précise, des calamars fort bons et de petits éperlans croquant sous la dent. La sauce tartare était un peu fade mais je l'ai signalé et vu qu'elle est faite maison, il vont rectifier.

Duo de tortellini, au saumon et aux artichauts, c'était beau, bon, copieux, tout ce qu'on attend d'une brasserie.

idem pour les Oriechette à la sauce de toscane, cuisson parfaite, sauce excellente, petit manque d'assaisonnement, mais bon, tout est à table pour rectifier cela. Excellent parmesan râpé (du vrai) à table aussi.

Une belle entrecôte, commandée saignante, arrivée saignante, ils proposent des sauces mais je n'en ai pas pris. J'ai tranché pour que vous puissiez voir l'appoint de cuisson. Salade et frites parfaites.

Le meilleur plat était cet Osso Bucco, absolument délicieux, avec des spaghetti à la Gitarre parfaitement al dente. C'était magnifique.

Le burger "brasserie" était goûteux et créatif !

Cannolo ! Le dessert préféré de Tony Soprano ! Fourré de Riccota et Chocolat, biscuit trempé bien croquant. Un délice.

La mousse au chocolat noir était une des meilleures que j'aie mangées ces derniers mois, vraiment "à tcherre à terre" !

Les gaufres maison sont très spéciales; C'est une sorte de galette plate avec le dessin d'une gaufre mais pas le volume habituel de ces dernières. Mais c'est plus long. Pour ceux qui connaissent, c'est plus proche d'une galette à lacquemant. Mais très bon ! 

Ils proposent trois tiramisus maison, dont celui-ci "aux oreo" .... bon, oui.

Globalement on est pile poil dans la cible, une brasserie de qualité, des plats copieux, pas chers, et en saison ils feront des moules. Bon, ben youpi, voici donc la nouvelle meilleure brasserie de Charleroi. Cela fait plaisir ! Ah oui, parking privé tout moderne et sécurisé sous la place (faut mettre son ticket pour entrer, aucune chance d'agressions) et la brasserie vous offre même une heure de parking par tranche d'achat etc... On peut aussi amener son vin et payer un droit de bouchon (10€, cool !)

Une belle carte de cocktails permet de démarrer le repas dans la fraîcheur et la variété. Je recommande spécialement la caïpirinha vu que la barwoman est brésilienne, elle s'y connaît. Attention, la caïpirinha ça se touille en permanence et il faut relever la paille afin de "slurper" au milieu.

Souci du confort du client, et touche de modernisme, des prises USB sont disséminées sous chaque table du côté "cuir" et au-dessus des banquettes côté "bois" afin de recharger les gsm ou ipads etc...

Ils diffusent des clips, et lorsqu'il y a des matches des zèbres ou diables rouges, le match sur des écrans répartis dans toute la brasserie.

Un mezzanine domine la salle principale, proposant une autre ambiance plus feutrée. Sièges en cuir et très bel éclairage.

Un escalier mène à la terrasse qui en été, proposera des cocktails et du champagne à la coupe, sur la plateforme, avec vue incroyable sur les anciens remparts et l'escalier monumental.